La Courte Échelle est une action solidaire, qui a été lancée en 2004 par l’association ARBORUS. Elle repose sur le marrainage d’une jeune fille issue de milieux défavorisés dans le cadre de son stage de 3eme.

A l’origine, La Courte Échelle s’adressait à un public de jeunes femmes diplômées. Le projet « Courte échelle » consistait alors à initier un mouvement général de solidarité en mettant en relation des femmes, adhérentes d’Arborus (marraines), exerçant de responsabilités en entreprise et des jeunes femmes, diplômées (filleules), rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle et confrontées à des risques de discrimination en raison de leur sexe, de leur origine ethnique et/ou de leurs lieux d’habitation.

En 2011, l’association ARBORUS a décidé d’élargir ce dispositif aux jeunes filles des collèges en zone défavorisée afin de leur permettre :

  • d’une part de bénéficier du soutien d’une femme extérieure à son milieu social, lui permettant
    d’acquérir de nouveaux rôles modèles à un moment décisif de l’orientation scolaire
  • et surtout de lui permettre d’ouvrir les champs des possibles par la découverte de métiers dits « traditionnellement masculins » mais qui offrent des perspectives formidables aux femmes. Le digital étant particulièrement ciblé.

Ainsi, les filleules bénéficient :

  • d’une sensibilisation aux enjeux de la mixité des métiers
  • d’un rôle modèle, à travers leur marraine
  • d’une contextualisation du rôle de l’entreprise à travers les grands principes républicains : Liberté, Égalité, Fraternité.

De plus, l’association ARBORUS propose des modules en présentiel à l’attention de ces jeunes filles :

  • de sensibilisation à la mixité des métiers et à ses enjeux
  • d’aide à l’orientation professionnelle
  • de training à la prise de parole en public pour les préparer à l’oral de présentation de leur rapport
    de stage.

La Courte Échelle, c’est une convention tripartite entre :

  • Un collège
  • Une entreprise/administration
  • Une famille (la filleule avec l’autorisation de ses parents)

Une charte est signée le jour du démarrage du stage dans l’entreprise entre la filleule et sa marraine. C’est la première étape du processus d’engagement sur le chemin de l’égalité.